Culture Malaisienne

Vivre en Malaisie

Envie de vous expatrier en Malaisie, de profiter pour un an ou plusieurs années des plages paradisiaques de ce pays Asiatiques aux influences multiples, mélange de culture maltaise, chinoise et européenne. Les nombreux français qui s’y installent chaque année optent pour Kuaka Lumpur, la capitale, dans laquelle la vie est très abordable pour les européens. Un mélange de quartiers commerçants, de quarties avec des batiments coloniaux et de quartiers d’affaires avec des gratte-ciels impressionnants.
La Malaisie vous promet de belles rencontres et de belles découvertes…

<!–more–>

Travailler en Malaisie

Mais avant de préparer vos valises, de vendre votre maison en France et de mettre tout en œuvre pour le déménagement, mieux vaut commencer par trouver le travail qui vous convient… avant votre départ§ Ne pensez pas arriver là-bas, distribuer les curriculum vitae et signer un contrat sur le champs. Les postes de haut niveau sont en priorité réservés aux Malais et il vous faudra un visa de travail pour pouvoir travailler sur place. Si vous pensez donner des cours de langue, c’est vraiment difficile car le marché est déjà saturé.

Pour partir travailler en Malaisie, le plus simple est donc de vous faire recruter par une entreprise multinationale ou d’avoir une mutation interne… pas simple donc, mais accessible aux personnes motivées.. et à leurs conjoints ! Une fois le contrat finalisé, il vous faudra un visa adapté pour travailler là-bas, vérifier votre carnet de vaccination et le complèter car un certain nombre de vaccins sont à faire avant le départ, comme la fiévre jaune, le paludisme ou d’autres maladies exotiques comme la dengue ou le zika. Et ensuite, trouver les services d’une bonne société de déménagement pour partir en toute tranquillité et éviter la casse.

Trouver un logement

Trouver un logement à un prix très abordable ne devrait pas vous poser de problème ; le cout de la vie est bas en Malaisie. Des appartements sont disponibles aux alentours de 500 euros en fonction de vos gouts, ce que l’on voit rarement à Paris par exemple ! Vous pourrez trouver une maison de 3 chambres avec une salle de bain par chambre pour seulement 600 euros. Et, vu le cout de la vie peu élevée, de nombreux européeens ont une maid… une femme de ménage qui reste toute la journée… du nettoyage de la voiture le matin avant le départ pour le travail, en passant par le nettoyage de la maison et du jardin, c’est le confort que peuvent s’offrir de nombreux expatriés, comme en général la classe moyenne de malaisie.
Attention, en contrepartie, les journées de travail sont plutôt longues. La ville ne s’arrête jamais et les boutiques sont ouvertes tous les jours, même le dimanche, du matin à 22 heures. Et en entreprises, c’est un peu le même rythme, avec, comme dans toute grande ville, les embouteillages du matin et du soir.

La vie en Malaisie

Mais il n’y a pas que le travail dans la vie, heureusement ! Le soir, et les week-ends, à vous de partir à la découverte de la vie malaisienne. A Kuala Lumpur, vous trouverez de nombreux bars incroyables, au sommet des grands buildings, pour profiter de vues panoramiques sur la ville… et souvent, vous pourrez vous installer au bord de la piscine pour contempler la vue et manger pour presque rien l’un des délicieux plats du pays : le Nasi Dagang, délicieux poisson à la sauce curry, le satay celup, succulentes brochettes à tremper dans des sauces plus ou moins piquantes selon les goûts… Pour accompagner tout ça, goûtez un té-tarik, un thé très sucré au lait, ou un lime-juice sucré… un régal !

Si vous aimez le shopping, vous trouverez votre bonheur dans cette ville : de nombreux centres commerciaux sont ouverts tous les jours. L’artisanat et les gadgets technologiques se mélangent dans les nombreux magasins de la ville, encore une preuve du mélange culturel de cette ville aux mille couleurs.

Et bien sûr, en sortant de la ville, la plage vous attend.. ou plutôt, les plages… sur cette péninsule, vous pourrez découvrir de nouvelles plages sur les îles sur lesquelles on peut se rendre facilement pour se reposer ou faire de la plongée. Vous pourrez également allez vous promener dans la jungle et visiter les magnifiques cultures de thé.

La Malaisie est donc un pays idéal pour s’installer en tant qu’expat. Entre les paysages paradisiaques, les plages, et la diversité culturelle, vous vous sentirez chez vous, avec tout le confort nécessaire aux Européens que nous sommes. Un rêve à portée d’avion!

Travailler en Malaisie

Travailler en Malaisie (en étant français)

La Malaisie est devenue depuis peu une destination populaire pour les français désirant s’expatrier. Si sa capitale Kuala Lumpur était déjà très prisée pour passer des vacances dépaysantes, c’est désormais vers le pays entier que se tournent les yeux de milliers d’étrangers, à la recherche d’un emploi. De jolis paysages, une multi-ethnicité, de nombreuses possibilités d’emploi et un coût de la vie relativement faible expliquent ce nombre grandissant de Français immatriculés en Malaisie (ils sont environ 2 000 dans ce petit pays de 4 millions d’habitants). En plein développement, la Malaisie est sur le bon chemin pour devenir un pays industriel bénéficiant d’une économie en plein essor et d’un marché du travail stable. Le revenu par habitant augmente continuellement, et sa courbe ascendante fait rêver bien d’autres pays. Cette augmentation s’avère plus importante que la moyenne mondiale, et se place en première position dans l’Asie toute entière. Néanmoins, trouver du travail en Malaisie n’est pas mince affaire.

En recherche d’un emploi

Le point le plus important à prendre en compte est qu’il est strictement interdit pour un étranger d’être en recherche de travail en Malaisie. En effet, ce pays en plein développement souhaite protéger son marché du travail au maximum et les règles sont très strictes. En Malaisie, vous n’avez que deux solutions : vous êtes touriste, ou en affaire. Il est très fortement déconseillé de dire à un fonctionnaire malaisien que vous êtes à la recherche d’un emploi, car c’est un motif d’expulsion du territoire, accompagnée d’une amende qui peut être salée. Vous l’aurez donc compris, il est obligatoire de trouver un travail AVANT votre installation en Malaisie, depuis la France. Cette possibilité s’offre uniquement aux personnes âgés de 28 ans au minimum, à l’exception du secteur de l’informatique, qui accepte des travailleurs étrangers à partir de 23 ans. Pour vous aider dans votre recherche, de nombreux sites existent comme JobStreet, JenJobs, JobDB et bien d’autres.

Faire une candidature

Pour candidater, il faudra rédiger votre CV en anglais (idéalement, vérifié par un locuteur natif) puisque l’anglais est obligatoire et parlé par une très grande partie de la population, mais des connaissances en bahasa, la langue locale, seront fortement appréciées par les employeurs et vous aideront par la suite à améliorer vos relations personnelles et élargir votre réseau professionnel. Le CV doit être accompagné d’une lettre de motivation qui vous démarquera des autres, et dans laquelle il est important de spécifier vos domaines d’expertise, car les profils généralement recherchés sont des profils très précis, avec de hautes qualifications. En effet, les postes aux rémunérations faibles sont occupés par la population locale, et seuls certains postes, généralement haut placés, peuvent être occupés par des expatriés.

Les ingénieurs en hydrocarbure par exemple, ainsi que les techniciens dans le domaine du pétrole ou du gaz, trouveront un travail plus facilement qu’un individu disposant uniquement du Baccalauréat. Attention néanmoins pour les Français travaillant dans le domaine de la finance, la Malaisie suit les normes juridiques et comptables anglaises, les employés formés à l’anglaise ou à l’australienne sont donc largement favorisés par rapport à ceux venus de l’Hexagone.

Travailler pour une entreprise française

Trouver un emploi au sein d’une entreprise française implantée en Malaisie n’est pas non plus une solution idéale, puisqu’elles ne sont en général par intéressées par les Français, elles ont plus avantage à employer un local, qui sera moins exigeant et percevra une rémunération moins élevée. En revanche, les entreprises françaises sont ouvertes au VIE (volontariat international en entreprise) qui offre un salaire correct d’environ 1500 euros et une couverture complète des soins médicaux, qui sont très chers en Malaisie, mais de haute qualité. Du côté des entreprises malaisiennes, plusieurs spécificités sont à connaître. Elles ne sont autorisées à embaucher des étrangers que si les Malais ne sont pas en mesure d’occuper ce poste par manque de qualifications, ou s’ils ne le désirent tout simplement pas. Des restrictions sont également présentes concernant le nombre de travailleurs étrangers employés au sein d’une entreprise. En général, ils sont acceptés pour une durée de 5 à 10 ans, en fonction du secteur, mais cette période peut se prolonger si aucun employé local n’est qualifié pour prendre la relève. Que vous travailliez dans une entreprise française, malaisienne, ou toute autre compagnie, assurez-vous d’avoir un contrat d’expatrié à la hauteur de vos espérances : salaire confortable, couverture complète des soins médicaux, et parfois même un billet d’avion vous est offert chaque année pour rentrer à la maison.

Le permis de travail

C’est à votre arrivée que l’entreprise elle-même vous délivrera un « Employment pass », petit papier aux allures de permis de travail, qui vous autorise officiellement à travailler en Malaisie pour une durée de 2 ans. Deux dernières démarches restent à effectuer avant son obtention : vous devrez prouver que vous avez les fonds nécessaires pour résider en Malaisie durant la période prévue, et montrer votre billet de retour, déjà acheté, qui n’excède pas la date prévue de fin de votre séjour. Une fois votre Employment pass en ce main, vous pouvez désormais profiter pleinement de votre nouvelle vie professionnelle ! Un temps d’adaptation vous sera normalement nécessaire, puisque la loi en vigueur stipule 40 heures de travail par semaine minimum, qui s’étendent généralement jusqu’à 48 heures, et 6 jours de travail sur 7. Ne vous inquiétez pas, la Malaisie dispose de beaucoup de jours fériés, qui vous donneront l’occasion de vous reposer, ou de visiter le pays.
Traditions en Malaisie

Traditions en Malaisie

De la capitale multiculturelle de George Town à la forêt tropicale de Kota Kinabalu, du temple de Malacca aux tours de Kuala Lumpur, la Malaisie offre un véritable kaléidoscope culturel et touristique. Pour mieux préparer votre séjour, faites le point sur les traditions en Malaisie.

 

<!–more–>

<h2>Les traditions religieuses</h2>

La Malaisie est un pays où l’islam est la religion d’État. Néanmoins, en tant que population cosmopolite, d’autres religions sont ancrées, notamment le bouddhisme et l’hindouisme. Ceux-ci sont essentiellement et respectivement pratiqués par les Chinois et les Indiens. L’islam est pratiqué de manière tolérante, même si certaines régions comme le Kelantan et Terengganu appliquent à la lettre les principes de vie musulmane. Le salafisme d’Arabie Saoudite commence également à s’établir dans le pays de façon significative, en témoignent les femmes portant le voile intégral et même le port de gants pour celles qui sont dans le commerce.

Parallèlement avec ces religions se perpétuent les légendes populaires. Ces superstitions sont un héritage culturel des traditions animistes et de quelques cultes hindouistes. Chaque région a ses croyances spécifiques en fonction des zones et des histoires qui y sont rattachées. De manière générale, les Malais croient que les démons, les spectres et les esprits malveillants sont les réincarnations des âmes des défunts.

<h2>Les traditions culinaires</h2>

La cuisine de la Malaisie se caractérise par les mélanges de cultures et d’origines de ses habitants. Ainsi, les plats sont le reflet des civilisations qui se croisent. Les recettes témoignent également des présences ethniques locales comme Peranakan, Orang Asli ou encore Sarawak.

Le nasi (riz) et le sembal (pâte de crevettes et de piments) servent de base pour de nombreuses préparations en Malaisie.

Parmi les plats réputés figure le nasi lemak, du riz bouilli au lait de coco avec une sauce pimentée, des cacahuètes, d’anchois et de concombres en accompagnement. La gastronomie malaisienne est connue pour son fameux satay, des brochettes de viande marinées avec des épices et grillées au barbecue. Le nasi padang est composé de riz, de légumes marinés et de poissons frits. Les fruits tropicaux sont également très fréquents lors des repas en Malaisie avec les durians, les rambai, les litchis ou encore les chikus.

Parmi les particularités de la cuisine malaisienne figure la consommation d’œuf couvé. Les Malaisiens le consomment avec une sauce ou à la coque. Ce plat typique se mange souvent « dans le noir », permettant ainsi de se concentrer davantage sur le goût que sur l’aspect.

<h2>Traditions et savoir-vivre</h2>

Voyager en Malaisie nécessite une connaissance basique des règles de savoir-vivre et des traditions locales. En respectant ces consignes, vous êtes assuré de passer les plus belles vacances sur un territoire exceptionnel avec une richesse naturelle, patrimoniale et historique passionnante.

Il n’est pas commun de serrer la main pour saluer en Malaisie. Un simple hochement de tête avec un sourire est largement suffisant pour signifier une salutation respectueuse. Il est mal vu pour un homme de serrer la main d’une femme, notamment si celle-ci est musulmane. Lorsque vous croisez un ancien, saluez-le en malais.

Il est également interdit de montrer quelqu’un du doigt. Il faut fermer le poing et tendre le pouce vers la direction voulue, la personne ou l’endroit en occurrence. Surtout, veillez à utiliser la main droite. Toujours concernant la main, il faut manger avec la droite, la gauche étant considérée comme impure.

Il faut enlever vos chaussures avant d’entrer dans une maison quelconque, que ce soit une maison individuelle ou un lieu de culte. Il en va de même parfois pour les guesthouses et les bungalows. Si vous êtes invité chez quelqu’un, songez à emporter quelque chose. Dans le cas où l’invitation est spontanée, acceptez une boisson et déclinez la nourriture. Plus votre hôte vous invite, plus vous refuserez en signe de respect et de politesse.

Lorsque vous êtes invité à déjeuner ou à souper, il est mal vu d’éternuer ou de se moucher à table. En revanche, lorsque vous mangez, faites beaucoup de bruits afin de manifester votre joie et votre respect envers vos hôtes. Si les plats se mangent à la main, n’oubliez pas que la main gauche est impure, mangez avec la droite. Si vous déjeunez dans un restaurant, vous respecterez l’établissement et son personnel en partant sans laisser de pourboire. Autrement, vous serez considéré comme mal éduqué.
La Malaisie est connue pour ses plages, invitant à la baignade et au bronzage. Pour les femmes surtout, il faut éviter de se dénuder, le modèle une-pièce étant le maillot le plus recommandé. Le monokini est interdit dans tout le pays. La pudeur vestimentaire s’applique également sur les tenues quotidiennes où la femme doit couvrir ses épaules et ses cuisses.
Lors des conversations, trois choses sont à retenir : ne jamais élever le ton en public, ne jamais se moquer de quelqu’un et ne jamais critiquer les sultans. Évitez également d’émettre un commentaire ou un jugement sur la politique nationale.

Préparez sereinement vos vacances en Malaisie à partir de ces éléments essentiels. Vous apprendrez les plats typiques, les coutumes locales ainsi que les règles de savoir-vivre et de savoir-être. Que vous visitiez les sites touristiques incontournables ou que vous sortiez des sentiers battus pour un séjour inédit, respectez au maximum ce qui se fait et ce qui ne se fait pas pour repartir du pays avec les meilleurs souvenirs de vacances.